Cancer du sein : une féminité à reconstruire PDF

Cancer du sein : une féminité à reconstruire PDF

Certaines femmes, en particulier les femmes qui ont de gros seins ou sont en surpoids ou obèses, peuvent se retrouver avec ce qu’on appelle des «oreilles de chien» sous le bras.


De plus en plus de femmes sont touchées par le cancer du sein. Ginette Francequin a mené une enquête exploratoire clinique sur les principales conséquences de cette maladie qui s’étend de manière massive selon les tranches d’âge mais qui se soigne de mieux en mieux.

Elle donne la parole à des patientes de tous âges et tous milieux et à des soignants français et québécois pour tenter de répondre aux questions que la maladie engendre : choc de l’annonce, remaniement nécessaire au niveau de l’emploi et des relations humaines dans l’entreprise, dans la cité, et même dans la famille. Une attention particulière est accordée aux diverses formes d’accompagnement et de soutien social, brossant un tableau des dispositifs de soutien en santé publique, d’innovations à l’initiative de soignants et d’acteurs associatifs.

L’ouvrage témoigne des façons «de dire, de faire et d’être» que les femmes ont inventées pour faire face à l’adversité et garder leur féminité quand la maladie a entamé regard et émotions. Il développe les relations possibles entre les femmes et les professionnels du soin, de la beauté et de la féminité mais aussi avec les psychologues de l’orientation et du travail, les infirmières et les médecins du travail, les juristes de droit social, qui peuvent les aider à redéfinir leur activité, leur emploi, leur manière de vivre et travailler.

Préface du docteur Rémy Salmon, cancérologue à l’institut Curie.

Docteure en psychologie clinique et sociale, Ginette Francequin est chercheure au Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique du CNAM Paris et associée à Paris VII.

Ils sont de taille C, mais vous n’avez pas besoin de porter de soutien-gorge car ils sont si joliment sculptés et personne ne peut dire si vous portez un soutien-gorge ou non. Le cancer lobulaire trompe souvent la mammographie, mais il est plus susceptible de se manifester en IRM. En prime, ils sont de bonnes sources de protéines, de fibres et d’acide folique.-}

Comments are closed.