Correspondance croisée 1910-1955 PDF

Correspondance croisée 1910-1955 PDF

Il n’y avait pas d’autres bruits que le suintement du sable, le gémissement du vent, le deuil du loup.


Loin d’être l’autodidacte solitaire que veut la légende, Le Corbusier doit sa formation à l’enseignement de quelques maîtres avec lesquels ses relations ont été assez intenses pour se prolonger sous forme épistolaire. Après le peintre Ch. L’Eplattenier et l’architecte A. Perret, l’écrivain suisse William Ritter (1867-1955) aura été le troisième de ces maîtres, initiant le jeune homme au métier d’écrire, aux subtilités de la langue française et aux humanités classiques. Il avait ouvert l’horizon culturel du jeune Jurassien aux pays d’Europe centrale et l’avait guidé pour son célèbre Voyage d’Orient. Ritter était ensuite devenu un confident pour le jeune homme pendant les années de guerre. Eloignés par le départ de l’architecte à Paris, en 1917, les deux amis sont restés liés toute leur vie. Les 450 lettres échangées entre eux constituent un document capital pour comprendre la formation et la pensée de l’architecte, le plus important peut-être du XXe siècle.

Le Seder était dirigé par un gentleman distingué avec une voix agréable. Je vais chez un spécialiste mercredi (ce qui PEUT OU NE PEUT PAS être le bon département.) J’espère donc avoir plus de réponses (même si je ne retiens pas mon souffle). Elle a 3 fils; Thanassis (1950-), Constantinos (1952-) et Andreas (1954-) (et Helen).-}

Comments are closed.