Juifs et musulmans en Algérie: VIIe-XXe siècle PDF

Juifs et musulmans en Algérie: VIIe-XXe siècle PDF

L’état qu’il a fondé, connu sous le nom de Fa? Imid (Al-Dawlah al-Fa? Imiyyah) pour la fille du Prophète Muhammad Fa? Imah, a été considéré comme un tremplin vers le renversement des Abbasides.


De l’avènement de l’islam à la fin de la période coloniale, juifs et musulmans ont partagé en Algérie une longue histoire qui s’achève en 1962 avec l’indépendance du pays. Si en 1954 on y comptait environ 130 000 juifs répartis sur 250 communes, il n’en reste presque plus aujourd’hui. Pourquoi cette coexistence entre juifs et musulmans a-t-elle duré ? Pourquoi a-t-elle pris fin ?

Juifs et musulmans ont vécu ensemble les grands mouvements de l’histoire du Maghreb central, devenu l’Algérie : les débuts de l’islam et la compétition entre dynasties rivales au Moyen Âge, l’intégration à l’Empire ottoman entre le XVIe et le XIXe siècle, la colonisation française à partir de 1830 et, pour les juifs, le décret Crémieux de 1870 , les lois antijuives du régime de Vichy, la guerre d’Algérie enfin. La fin de la présence française en 1962 est aussi celle de la majorité des juifs.

Historienne réputée du Maghreb, Lucette Valensi s’attache à comprendre sans parti pris les relations que juifs et musulmans ont entretenues, faites de domination marquée et de violences sporadiques exercées sur la minorité juive, mais aussi et plus longuement de contacts, d’échanges et de paisible collaboration.

L’hétérogénéité génétique des populations algériennes met en évidence les relations complexes entre les contextes biologiques, sociaux, culturels et géographiques. L’Algérie a promis son soutien à la campagne de l’administration Bush contre le terrorisme et a envoyé aux Etats-Unis une liste de 350 extrémistes islamiques vivant à l’étranger qui auraient pu avoir des contacts avec Al-Qaïda d’Oussama ben Laden. L’Université d’Alger (fondée en 1909), ses instituts affiliés et d’autres universités régionales ont recruté 267 142 étudiants en 1996.-}

Comments are closed.