L’année psychanalytique internationale, 2006 : PDF

L’année psychanalytique internationale, 2006 : PDF

Les transferts complexes et intenses qu’ils développent mettent fortement l’accent sur la relation psychanalytique et évoquent des réactions de contre-transfert marquées chez les candidats psychanalytiques, qui se répercutent dans la relation de supervision.


Une des difficultés majeures auxquelles se heurte notre communauté internationale psychanalytique résulte de notre pluralisme de langues. Or, rien n’est plus utile au progrès de la psychanalyse, qui tient aux confrontations entre nos pratiques et nos modèles. Certes nous avons besoin de nous retrouver dans une communauté où nous partageons des vues identiques qui fondent notre recherche clinique et théorique. Mais les différences nous instruisent. Elles nous apportent des éléments nouveaux qui peuvent répondre à certaines de nos interrogations ou faire surgir des questionnements bénéfiques sur nos certitudes et nos habitudes. Le débat clinique et théorique entre psychanalystes est l’instrument majeur de la recherche dans notre discipline. C’est pourquoi, il est nécessaire de sortir de notre environnement linguistique, qui est aussi presque toujours un environnement culturel, pour mettre au travail ces différences et ces incertitudes. C’est là l’objectif majeur de notre revue et je suis heureux au nom de l’Association Psychanalytique Internationale d’en saluer chaleureusement l’existence.

La Société psychanalytique du Programme postdoctoral La Société psychanalytique est une société sans but lucratif qui a été créée au début des années 1970 afin que les diplômés du Programme postdoctoral de l’Université de New York aient une relation continue avec leur établissement après l’obtention de leur diplôme. L ‘«hallucinose musicale», comme il l’appelait les mélodies involontaires, devint une pièce maîtresse de sa vie, bien qu’il ait appris à la contrôler et, finalement, à l’accepter. « Je suis devenu familier avec une nouvelle dimension de moi », écrivait-il dans un article de blog en 2006. « Les chansons viennent d’elles-mêmes, et j’écoute. Psychanalyse, culture et société, 12 (1), 83-92.-}

Comments are closed.