L’impossible enfant : Don d’ovocytes, l’envers du décor PDF

L’impossible enfant : Don d’ovocytes, l’envers du décor PDF

Si dans une région donnée l’Etat n’assume pas ses responsabilités, certains groupes d’affaires peuvent se présenter sous la forme de bienfaiteurs, exercer un pouvoir réel et se considérer comme exemptés de certaines règles, au point de tolérer différentes formes de crime organisé, humain la traite, le trafic de drogue et la violence, qui deviennent très difficiles à éradiquer.


«Même ceux qui sont familiers des parcours d’enfant à tout prix seront surpris, émus par la lecture de ce livre. Encore davantage évidemment ceux qui ne connaissent de I’AMP que ses succès largement déployés dans les médias.»
Geneviève Delaisi de Parseval

«Personne ne peut sortir indemne d’un parcours de maternité aussi terrifiant que celui emprunté par Géraldine Jumel-Lhomme. Personne ne peut sortir indemne de la lecture de son livre !»
Marie-José Soubieux

«Ce que raconte Géraldine Jumel-Lhomme est très personnel, mais aussi caractéristique. C’est d’ailleurs une des forces de son témoignage, que de nouer l’intime (le très intime, le fond du ventre) à l’exemplarité.»

Marie Darrieusecq

Géraldine Jumel-Lhome relate cinq années d’odyssée dans l’univers segmenté et méconnu de l’assistance médicale à la procréation où médecine et business s’entremêlent dans un brouillage croissant de repères, de valeurs. Elle présente de l’intérieur le vécu tourmenté de son couple diagnostiqué infertile, elle-même ayant été exposée in utero au Distilbène. La rigidité de la loi française de bioéthique les a conduits à franchir les frontières afin de se soumettre à des FIV avec don d’ovocytes dans des cliniques étrangères. L’auteur décrit ces pratiques souvent lourdes et maltraitantes, décrypte certains tabous et démonte les principaux avatars de cette situation. Elle propose des pistes de réflexion, des éclairages nouveaux sur des sujets qui interpellent notre société.

Géraldine Jumel-Lhomme est agrégée d’histoire. Elle enseigne au lycée Lakanal de Sceaux (92).

En 2013, j’ai entendu des trompettes du ciel et j’ai vu trois infestations différentes deux types différents de mouches et de vers. J’ai senti inexplicablement l’odeur du nard dans l’air. Ce sirop de couleur ambrée a une saveur de noisette unique, sucrée et salée. Eh bien, c’est dans la salle d’attente avant la procédure.-}

Comments are closed.