La Coke saoudienne PDF

La Coke saoudienne PDF

Pour les expatriés et les réfugiés, le chemin mène parfois à la maison.


C’est un dossier explosif. Les conclusions des deux années d’enquête que représente ce livre donnent le vertige : le 16 mai 1999, un Boeing 727 régulièrement utilisé pour les déplacements officieux du gouvernement saoudien s’est posé en France à 6 heures du matin, sur l’aéroport du Bourget en région parisienne, pour y décharger deux tonnes de cocaïne pure ! Provenance de la marchandise : Medellin, Colombie. Nom du principal suspect : le prince Nayef bin Fawwaz al-Shaalan, diplomate proche des premiers cercles du pouvoir saoudien. Cette affaire, longtemps couverte en France par le secret, révèle enfin comment un membre de l’appareil d’État saoudien est suspecté d’avoir participé à l’importation massive de cocaïne sur le sol français. Dans le but de financer les activités occultes des dirigeants du plus orthodoxe des États islamiques ? Mais cette enquête de Fabrice Monti, nourrie de nombreux documents secrets publiés dans ces pages, révèle surtout le marchandage commercial qui a succédé à cette livraison de drogue, de fin 1999 à 2002, et auquel des officiels français ont prêté l’oreille, consistant à étouffer cette affaire en contrepartie de juteux contrats pour notre industrie de défense… Si d’aucuns se demandent encore pourquoi, en dépit de la puissance des services répressifs, plusieurs tonnes de drogues dures parviennent chaque année sur le territoire français, voici là certaines réponses concrètes et détaillées… Au risque d’y perdre quelques illusions, mais de devenir un citoyen un peu plus éclairé sur les bas-fonds de notre République.

Il emploie 1 600 personnes et dispose d’un vaste système de distribution avec 24 points de vente stratégiquement répartis dans tout le Royaume. Cette pièce d’une minute commence avec un père qui remet fièrement les clés de sa voiture à sa fille. L’entreprise a lancé une publicité dans le pays, ce qui signifie célébrer la récente décision de l’Arabie Saoudite de permettre aux femmes de conduire.-}

Comments are closed.