La concurrence : entre affrontement et connivence PDF

La concurrence : entre affrontement et connivence PDF

Cette robe blanche et une casquette crâne, que l’anneau du pêcheur sur son index, toute la panoplie de la liturgie papale, l’apanage de la vie pontificale, tout cela voulait dire que le rang et les dirigeants du monde fichier, ainsi que la plupart des observateurs et les commentateurs, le verrait presque exclusivement en tant que chef religieux.


La concurrence contemporaine se caractérise, d’une part, par des affrontements de plus en plus violents et, d’autre part, par une connivence de plus en plus forte entre les firmes en compétition.
L’objet de cet ouvrage est de mieux comprendre ce paradoxe en étudiant des cas réels d’entreprises (Bonduelle, Heinz, CGE, Saupiquet, Lafarge, BNP, etc.). Ces études de cas permettent de révéler, d’analyser et de mieux comprendre des comportements, comme ceux qui consistent à pousser délibérément un concurrent à sortir du secteur, à s’allier pour nuire à un rival, à déclencher des guerres de prix pour maintenir ou accroître ses parts de marchés, à s’entendre pour répondre à un appel d’offres, à élever les coûts des rivaux pour les déstabiliser, à limiter la rivalité quand la compétition est multimarchés, à introduire de la concurrence entre filiales, à réagir violemment à de nouvelles entrées, etc.
De façon générale, les cas étudiés montrent la diversité et la complexité des pratiques concurrentielles actuelles ainsi que leur impact profond sur les performances des firmes en compétition.

En passant, les exemples historiques sont illustratifs: Sparte et l’Empire ottoman sont tombés quand les Spartiates et les Janissaires, respectivement, ont commencé à s’impliquer dans le commerce et le commerce. (Le succès des samouraïs lors de la restauration de Meiji au Japon aurait pu être un argument en faveur de la singularité de ce pays, mais pour un fait: la capacité japonaise à s’adapter aux règles occidentales du jeu politique tout en préservant les règles sociales et éthiques traditionnelles). Ils affectent les pratiques diplomatiques parce qu’il serait coûteux pour les autorités nationales d’agir en dehors d’elles. La rhétorique est féroce, l’attachement identitaire est sincère et le manque de choix est manifeste.-}

Comments are closed.