La Nature en débat : Idées reçues sur la biodiversité PDF

La Nature en débat : Idées reçues sur la biodiversité PDF

Dans certaines scènes extraordinaires de l’Assemblée générale des Nations Unies, les menaces liées à la perte de la biodiversité discutées lors de la session extraordinaire d’aujourd’hui ont commencé avec le message catégorique que: Aborder la perte de biodiversité n’était pas un luxe mais un devoir.


Si, de toute évidence, tout ne va pas pour le mieux sur notre planète, doit-on pour autant parler de situation catastrophique ? Or, c’est actuellement la parabole de la  » nature assiégée  » qui nous est proposée comme modèle unique, une nature qui risque de disparaître et l’homme avec, selon certains, si l’on ne prend pas rapidement des mesures. Il ne s’agit pas ici d’asséner d’autres  » vérités  » sur la biodiversité, mais d’élargir le champ de la réflexion, de retrouver un peu d’impertinence par rapport aux discours mécaniques bien rôdés des ONG ou de certains lobbies scientifiques, chez lesquels on pratique fréquemment l’amalgame et la dramatisation.

Et aujourd’hui, nous ajouterons 2 700 tonnes de chlorofluorocarbones à l’atmosphère et 15 millions de tonnes de carbone. Grâce à des négociations persistantes avec le ministère équatorien de l’environnement, la fondation a finalement acquis des droits de propriété et de gestion sur environ un million d’acres dans les vastes terres qui constituaient autrefois la patrie ancestrale des Cofan – un accord sans précédent entre le gouvernement national et un peuple autochtone. Globalement, l’UICN collabore avec Black Mountain Mining, Nespresso, Rio Tinto, Sakhalin Energy Investment Company Ltd, Shell, Shell Petroleum Development Company du Nigeria, le Comité International Olympique, Natural Capital Coalition, la Fondation Renova, la Fondation Tiffany, le World Business Conseil pour le développement durable et autres.-}

Comments are closed.