La nouvelle économie des territoires PDF

La nouvelle économie des territoires PDF

Le dollar autrefois puissant était aux abois, à la merci des banquiers de Zurich et des dirigeants du Moyen-Orient.


Nous ne vivons pas une crise, nous vivons une formidable mutation.
A l’heure où certaines dynamiques internationales s’affaissent et où l’on constate une crise cumulée (financière, économique, écologique, sociale…), on assiste en effet à une impressionnante dynamique de reterritorialisation des sociétés. Ce mouvement fut un temps préconisé par quelques idéologues qui prônaient une économie alternative, les circuits courts, l’économie de proximité, la prise en charge par les acteurs locaux et régionaux de la maîtrise de leur propre destin…. Le point intéressant est qu’aujourd’hui cette nouvelle économie des territoires se réalise moins pour des motifs idéologiques que pour des raisons de coût. Le renchérissement du prix de l’énergie (10 dollars le baril de brent en 1999, plus de 80 aujourd’hui…), la paupérisation croissante de certaines sociétés conduisent ainsi à un changement radical concernant l’échelle du fonctionnement économique. Alors qu’il y a peu, par la mondialisation jugée inéluctable, les habitants étaient de plus en plus inféodés à des produits externes, ils sont par la force des choses de plus en plus contraints à rechercher sous leurs pieds et dans les espaces de proximité les ressources nécessaires à leur propre développement.
Cette évolution est-elle bénéfique ? Si oui, comment l’accompagner ? A l’heure où les déplacements mécaniques sont de plus en plus difficiles et l’information planétaire de plus en plus généralisée, quelles sont aujourd’hui les stratégies pour concilier le développement local et l’ouverture internationale ? En somme, comment vont fonctionner des sociétés qui auront sur leurs écrans ou présentoirs des mondes auxquels ils pourront de plus en plus difficilement accéder ?

Nous leur disons qu’ils ont deux solutions, soit battre leur ennemi, soit négocier avec leur ennemi. Pour pouvoir exister et prospérer, ils doivent communiquer constamment avec le monde et négocier avec leurs voisins. Pour survivre et réussir dans le nouvel environnement, les territoires régionaux doivent être en mesure de valoriser tous les atouts disponibles et les avantages comparatifs: la logique des zones économiquement intégrées est précisément celle de la promotion des spécialisations compétitives.-}

Comments are closed.