La Première Guerre mondiale: idées reçues sur la Première Guerre mondiale PDF

La Première Guerre mondiale: idées reçues sur la Première Guerre mondiale PDF

C’était plus articulé et plus convaincant que l’imagerie anti-guerre produite ailleurs en Europe.


« L’assassinat de François Ferdinand a déclenché le début des hostilités », « La guerre devait être courte », « Ce fut principalement une guerre des tranchées », « Verdun, la boucherie », « Sans les États-Unis, la guerre aurait été perdue », « Toute une génération a été inutilement sacrifiée »…
Dépassant le cliché d’une Grande Guerre patriotique sacrifiant ses soldats à la gloire militaire de quelques chefs irresponsables, l’auteur revient sur ce conflit à l’origine de profonds bouleversements politiques, économiques et sociaux au XXe siècle.

La campagne entière a coûté 11 336 victimes à l’Armée canadienne. Ils sont explicites dans les journaux des dirigeants de tous les côtés (y compris le jeune Moltke). Ce dernier point était la première indication de Charlotte que sa rivale jadis perçue était maintenant mariée à nouveau.-}

Comments are closed.