Le musée retrouvé de Sigmund Freud PDF

Le musée retrouvé de Sigmund Freud PDF

C’est l’une des meilleures machines d’informatique qui aide 232 U-bateaux, vous pouvez voir l’expérience avec l’ISBN 9781785880780.


Dès qu’on évoque les tableaux de Léonard, écrivait Freud, aussitôt surgit en notre mémoire le sourire singulier, ensorcelant, énigmatique, dont il anima, tel un enchanteur, les lèvres de ses figures féminines »Quel est le secret de cet étrange sourire, illustré par la Joconde, et que l’on retrouve notamment sur les visages de sainte Anne et de la Vierge ? Dans Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci, Freud en a déchiffré l’énigme par l’analyse des forces obscures, issues de la petite enfance, qui, à l’insu de l’artiste, ont guidé sa main.Dans cet essai, comme dans ses autres écrits sur l’Art, Sigmund Freud fut le premier à faire apparaître les sources inconscientes de la création artistique. Il a ainsi ouvert un nouveau champ à la critique d’art et marqué profondément le surréalisme.Du Moïse de Michel-Ange à l’Ile des morts de Böcklin, en passant par les fresques de Signorelli et la ravissante Gradiva du musée Chiaramonti, toutes les oeuvres qu’il a aimées et qui l’ont inspiré sont reproduites dans ce « Musée retrouvé », en regard des textes les concernant. Y figurent aussi les plus belles pièces, pour la plupart inédites, de sa collection d’antiques. Elles témoignent de sa passion pour l’archéologie qu’il comparait volontiers à la psychanalyse, toutes deux ayant pour objet d’exhumer un passé enfoui, de le restaurer et de le reconstruire.C’est donc dans un musée à la fois imaginaire et réel que nous introduisent Yann le Pichon et Roland Harari. Ils nous apportent un nouvel éclairage, souvent inattendu, sur les rapports de l’art et de la psychanalyse ainsi que sur le monde intérieur de Freud.Cet ouvrage est préfacé par l’un des psychanalystes français les plus renommés : André Green.Yann le PichonHistorien de l’art, né au Vietnam en 1934, Yann le Pichon est l’auteur de nombreux ouvrages qui ont été couronnés par l’Académie française, l’Académie des Beaux-Arts, l’Académie de Marine, la Ville de Paris, le Prix Elie-Faure et le Grand Prix des lectrices de Elle, et qui ont fait l’objet d’importantes coéditions étrangères. Secrétaire général du Prix Vasari international de l’édition d’art, membre fondateur de « La Mémoire des Lieux », de l’Institut Marcel Proust international, des Prix Guillaume le Conquérant et Reine Mathilde, professeur d’histoire de l’art à l’université américaine Wesleyan, il dirige les collections « Aux Sources de l’Art » et « Chefs-d’oeuvre de la Foi » chez Robert Laffont, ainsi que « Le Musée retrouvé » chez Stock.Il s’est assuré, pour la rédaction du Musée retrouvé de Sigmund Freud, la collaboration de Roland Harari, journaliste. »

Le 24 juillet 1895, Sigmund Freud a eu le premier rêve qu’il pouvait entièrement interpréter. Probablement involontairement, l’exposition met l’accent sur le peu que nous comprenons vraiment de la psychologie humaine, le domaine même avec lequel Freud tentait maladroitement de s’attaquer. Nous avions fait quelques voyages le week-end précédent, alors les histoires de Venise, Prague et Salzbourg ont bouilli.-}

Comments are closed.