Le polycentrisme, un projet pour l’Europe PDF

Le polycentrisme, un projet pour l’Europe PDF

Le rapport de projet souligne clairement l’augmentation des fonctions centrales maintenant (ré) localisées à la périphérie, mais souligne également la variation dans la quantité d’activités dispersées (vs.


Apparu en Allemagne au début des années 1990, le terme de polycentrisme a connu depuis un tel succès qu’il est devenu incontournable, comme l’indique la place qui lui est faite dans des documents officiels aussi importants que le Schéma de développement de l’espace communautaire (SDEC) ou Aménager la France de 2020 de la DATAR. Le polycentrisme, comme développement territorial équilibré grâce à la répartition des centres d’activité, est en effet d’autant plus propice au consensus qu’il apparaît conforme aux exigences fondamentales d’équité et de développement durable. Le projet polycentrique semble donc à même de mobiliser les acteurs en vue d’une meilleure cohésion économique et sociale.
Cette diffusion spectaculaire relève pourtant du paradoxe, car la métropolisation et la polarisation du développement dans quelques régions urbaines compétitives sont en même temps présentées comme des processus inéluctables par la plupart des chercheurs. Dès lors, le projet d’un, espace polycentrique passe volontiers pour irréaliste alors que les conditions pratiques de sa mise en oeuvre en sont à peine explorées, et le concept de polycentrisme pour peu opérationnel avant même que sa signification ait été précisée.
Aussi cet ouvrage interroge-t-il d’abord le sens et la portée de ce néologisme d’un point de vue théorique et conceptuel, en confrontant notamment le regard de chercheurs français et étrangers de divers horizons géographiques et disciplinaires. Le livre en montre ensuite la déclinaison à différentes échelles, depuis l’agglomération jusqu’au continent européen, avant de rechercher les outils techniques, financiers et fiscaux susceptibles de favoriser un aménagement du territoire conforme au projet polycentrique. Il livre enfin l’opinion d’acteurs privés et publics confrontés à des décisions d’aménagement élus, chefs d’entreprise ou représentants d’organismes publics.

Dans quelle mesure chacun de ces nouveaux centres est lié par des flux de personnes, d’informations et d’activités avec d’autres et avec le centre-ville ainsi qu’avec des centres dans d’autres zones métropolitaines est une question cruciale qui nécessite des investigations empiriques supplémentaires. La reconnaissance des structures confessionnelles de l’Église fonctionnant comme des «systèmes complexes» (2015: 3) était inhérente à ce processus. Dans notre échantillon, c’est le cas à Amsterdam (c’est-à-dire les Zuidas et, dans une moindre mesure, l’Arena) et Berlin (notamment Potsdamer Platz).-}

Comments are closed.