Les adjectifs jamais attributs : Syntaxe et sémantique des adjectifs constructeurs de la référence PDF

Les adjectifs jamais attributs : Syntaxe et sémantique des adjectifs constructeurs de la référence PDF

La signification des mots complexes qui dérive des significations du mot composants par des règles de composition.


Ni qualificatifs, ni relationnels : il paraît désormais clair que plusieurs adjectifs du français qui refusent la fonction attribut ne sauraient trouver leur place parmi les deux classes habituellement prévues par les grammaires. Cet ouvrage propose une solution dans un cadre sémantique modulaire : comme certains noms et verbes (un litre de lait, commencer à manger), un grand nombre d adjectifs n ont pas une valeur notionnelle mais construisent la référence. Complémentaires des spécifieurs du nom, ils expriment la quantité (un double scotch, un parfait étranger) ou les repères (un ancien président, la page suivante). Ils forment ainsi une classe originale, dont l homogénéité est confirmée par un ensemble de caractéristiques syntaxiques et structurales. Une telle analyse présente un double avantage : elle réunit des adjectifs auparavant disséminés (numéraux ordinaux, indéfinis, adjectifs « modifiant la référence ») et elle enrichit le recensement, tout en exploitant un concept déjà disponible du cadre théorique. Elle laisse également envisager des liens avec deux autres classes d adjectifs jamais attributs ignorées par les grammaires : les adjectifs classifiants (une chambre double) et affectifs (un sacré farceur). La démarche se distingue par la recherche d une solution sémantique générale à un problème syntaxique habituellement abordé de manière locale et par une conception forte du lexique, les adjectifs analysés correspondant non pas aux vedettes des dictionnaires courants mais bien aux acceptions. Cet ouvrage intéressera particulièrement les spécialistes de l interface sémantique/syntaxe, les lexicographes, les enseignants de français et les étudiants des 2e et 3e cycles en linguistique et en lettres françaises.

La base de formation d’une grammaire de Montague pour un fragment est l’ensemble des expressions lexicales (c’est-à-dire fondamentales) et leur affectation aux catégories syntaxiques. Les morphèmes libres peuvent apparaître comme des mots complets; les morphèmes liés comme les affixes n’apparaissent que comme parties de mots. Selon le relativisme radical, chaque langue est un système unique qui, par son vocabulaire et sa grammaire, détermine plus ou moins la manière dont ses utilisateurs voient le monde.-}

Comments are closed.