Les commissaires européens : Technocrates, diplomates ou politiques ? PDF

Les commissaires européens : Technocrates, diplomates ou politiques ? PDF

Il poursuit l’objectif d’excellence de l’Université en matière de recherche, d’érudition et d’éducation en publiant dans le monde entier.


Depuis la crise de 1998-1999 qui a provoqué la démission de la commission Santer, les commissaires européens se trouvent régulièrement dans le collimateur de la critique politique et journalistique. Pourtant, le collège formé par les commissaires est largement resté une  » boîte noire  » pour la science politique.
Reposant sur une série importante d’entretiens avec des commissaires et des membres de leurs cabinets, cet ouvrage comble une lacune. Empruntant ses outils à la sociologie politique, il analyse les conditions de nomination de ces commissaires, leur rôle dans la mise en œuvre des politiques communautaires et leur activité de représentation de l’Europe.
Dans cette perspective, il montre que, loin d’être condamnés à s’enfermer dans une définition préétablie de leur fonction – diplomatique, technocratique ou politique – les commissaires participent à l’invention d’un ordre politique européen original, aux logiques comparables à celles qui ont présidé à la formation des démocraties contemporaines.

Les présidents successifs de la Réserve fédérale américaine ont été accusés de trahison et (pire) d’être « plus politiques que Hillary Clinton » par les républicains Rick Perry et Donald Trump, respectivement. Une solution rapide était nécessaire pour surmonter l’impasse créée par le rejet français et néerlandais du projet de traité constitutionnel. Depuis lors, la plupart des politiciens de gauche ont utilisé la société civile et ses représentants auto-proclamés, non seulement pour l’engagement civique, mais aussi comme contre-mouvement contre une gouvernance «néo-libérale» orientée vers le marché.-}

Comments are closed.