Les vices de la langue et leurs remèdes PDF

Les vices de la langue et leurs remèdes PDF

Mais l’histoire du dix-neuvième siècle, mieux comprise et mieux employée, enseignera, je l’espère, à une postérité civilisée à abhorrer les méfaits de ces deux âges barbares.


Des livres intelligents pour tables basses. Une gageure ? Mettre à disposition de « l’honnête homme » des textes rares, des analyses interdisciplinaires exigeantes. Des ouvrages illustrés de drôles d’images dans un format décalé. Une pensée et un objet agréables à manier. Les vices et remèdes de la langue. Pierre Martin, en proposant Linguae vitia et remedia d’Antoine de Bourgogne nous fait découvrir les curieux objets que sont les emblèmes. Ceux-ci n’existent que par un parfait assemblage d’une image et d’un poème, dévoilant une morale, un sens, une vision, de façon plus ramassée que les Fables de La Fontaine et avec un humour que ne renierait pas Roland Barthes. Destinés à plaire et à instruire, les emblèmes se composent d’une vignette savante et d’une maxime versifiée. En plein XVIIe siècle, une image est décortiquée, analysée en laissant planer non-dits et sous-entendus, dans une perspective étonnamment moderne et suivant une représentation polysémique sublimée par la recherche de la beauté littéraire. L’emblème est un peu au livre de l’époque ce qu’est l’opéra à la musique : une totalité, vivante et merveilleuse.

L’Assemblée punit les hommes, dont beaucoup, sinon la plupart, ont horreur de la conduite violente des ecclésiastiques dans les temps anciens autant que leurs persécuteurs actuels peuvent le faire, et qui seraient aussi forts et forts dans l’expression de ce sens, s’ils étaient pas très au courant des fins pour lesquelles toute cette déclamation est employée. 240 Et la luxure est aussi pleine de honte, donc l’isolement est une très mauvaise chose, la communauté est une très bonne chose. La véracité et la louabilité de la poésie résident dans son utilité pratique.-}

Comments are closed.