Prévenir les risques psychosociaux – Vers la qualité de vie au travail PDF

Prévenir les risques psychosociaux – Vers la qualité de vie au travail PDF

Cette modalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes, et la plus répandue dans la partie centrale du pays, où le phénomène affecte près de 20% des travailleurs du Latium.


À mesure que les collectivités se sont trouvées confrontées à nombre d’interrogations sur leurs ressources, notamment financières, et sur leur capacité à se transformer au gré des différents projets de réformes, à de nouvelles attentes des usagers, les risques psychosociaux et, plus largement, les phénomènes de « mal-être » au travail ont émergé comme des problématiques centrales de la vie des agents des collectivités. L’approche par la santé au travail, qui a été privilégiée pour aborder ces sujets, a permis depuis une dizaine d’années de comprendre les besoins des agents en matière d’écoute ou de reconnaissance, tout en générant des effets paradoxaux : et si l’attention portée au « mal-être » avait involontairement contribué à le renforcer ? Les frontières n’ont-elles pas été brouillées entre ce qu’il est normal de vivre au travail et ce qui ne l’est pas ? Dans ce contexte, comment passer de l’expression de plaintes, voire de revendications, dont ont souvent été synonymes les RPS, à la proposition d’idées et d’exigences sur les résultats à obtenir ? L’objectif de cet ouvrage est de donner aux collectivités des clés pour dépasser les RPS et développer une approche différente des ressources humaines : du contrôle à la confiance, de la procédure à la relation, de la protection à la responsabilisation, des RPS à une qualité de vie au travail qui leur permette de faire face aux enjeux actuels.

Les chercheurs sur le stress ont identifié neuf catégories dans lesquelles les risques psychosociaux peuvent être regroupés: le contenu du travail; la charge de travail et le rythme de travail; Heures de travail; participation et contrôle; développement de carrière, statut et rémunération; rôle dans l’organisation; les relations interpersonnelles; culture organisationnelle et interface travail-maison (3). Cependant, certains pourraient être des déterminants causaux d’une évolution médiocre, tandis que d’autres pourraient n’être que des indicateurs d’un risque accru. Les facteurs psychosociaux liés au travail qui influencent l’invalidité et le retour au travail comprennent: L’organisation du lieu de travail La disponibilité des tâches modifiées Soutien des collègues Les attitudes de la direction.-}

Comments are closed.