Résistances, insurrections, guérillas : Les Géopolitiques de Brest PDF

Résistances, insurrections, guérillas : Les Géopolitiques de Brest PDF

Dénonçant la politique bolchevique, en particulier le traité avec l’Allemagne, ils rompent avec les bolcheviks et déclarent la guerre au gouvernement au cours du cinquième Congrès soviétique.


Résistances et Guérillas sont des mots devenus d’usage tellement courant dans l’actualité que leur évocation paraît ne pas poser de problème de sens. Et pourtant, la redécouverte par la grande puissance militaire américaine depuis le début du XXIe siècle du danger de guerres asymétriques contre des résistances nationales (Irak) ou des guérillas ethno-religieuses (Afghanistan) doit amener une redéfinition de ces concepts. Cette redéfinition est d’autant plus urgente que les guerres contemporaines sont devenues aussi des guerres du sens et de l’image et l’appellation autoproclamée de  » résistance  » est plus valorisante que celle, disqualifiante, de  » terroriste « . Ce présent volume, issu de la seconde édition des Géopolitiques de Brest, veut être une étape de cette redéfinition. Pierre Laborie synthétise 30 ans d’historiographie récente de la Résistance en France pour tenter une définition du concept de résistance, tandis que le politiste britannique Simon Murden essaie de reformuler des notions pertinentes d’insurrection et de guérilla dans la guerre globale des Etats-Unis contre le terrorisme. Quant à Aude Signoles, elle étudie le cas du
Hamas en Palestine pour tracer une ligne de séparation entre résistance et terrorisme. Pour valider ce travail conceptuel, François Marcot et Hugues Tertrais se sont emparés de deux exemples historiques, avec la Résistance en France et le Vietminh en Indochine, ayant utilisé des techniques de guérilla et de lutte armée. Mais qu’advient-il alors des anciens  » résistants  » ou  » guerilleros  » une fois le combat politique achevé ? L’insertion des résistances dans les sociétés civiles, pendant et après les combats, est précisément au coeur des réflexions contemporaines croisées de David Garibay sur la Colombie et de Brigitte Steinmann sur le Népal.

Depuis que l’Alliance pour le progrès a claironné la nécessité d’une réforme agraire. Sabotage, intervention étrangère, guerre civile et blocus se sont déroulés dans ce contexte. Le Canada possède d’immenses gisements de gaz naturel en Alberta, qui pourraient éventuellement être transportés par de futurs pipelines vers la Colombie-Britannique, où, grâce à des installations de liquéfaction, ils pourraient être exportés vers l’Asie de l’Est.-}

Comments are closed.